Autoportrait de Florian

Publié le 3 Février 2015

Autoportrait de Florian

J’ai choisi la trame d'une pellicule de cinéma pour être dans l’ambiance cinématographique si chère à Jacques Monory.

J’y ai planté le film de ma vie, au centre, avec ma passion qu’est le handball. Je tire vers le but, vers mon objectif, vers l’avenir symbolisé par une réalisation faite en atelier. A gauche, la radio de ma mâchoire opérée en 2014. Cela a changé mon physique et n’a pas été une partie de plaisir, mais le résultat est parfait. Il y a aussi ne photo de la maison de Floride où j’ai passé un mois en juillet 2013, souvenir d'une expérience unique.

J'ai placé un petit clin d’œil ironique aux émissions Master chef et Top chef avec la réalisation d’un hamburger maison : je suis fan de cuisine et je fais quelques expériences culinaires assez réussies.

En haut et en bas du film de ma vie sont représentés mes loisirs avec des jeux comme Call of Duty qui me donne à chaque partie une poussée d’adrénaline. J’apprécie aussi la série NCIS qui me plonge dans un univers d’espionnage américain.

Mes bandes dessinées favorites sont Les naufragés d’Ythao et Les légendaires : les aventures des héros y sont toujours pleines de rebondissements, de courage et de dépaysement.

J’ai intégré l’affiche de plusieurs films qui m'ont marqué comme La famille Bélier qui m’a permis de découvrir une situation de malentendants, traitée avec sensibilité. Interstellar m’a transporté vers la quête d’une nouvelle terre avec tous ses dangers. C'est un film distrayant. J'aime aussi Le Hobbit parce qu'il témoigne de l'extraordinaire technologie du monde de l’animation cinématographique.

Sur le clap de film, j'ai placé un détail imperceptible, la pomme « d’Apple » qui représente le téléphone qui ne me quitte jamais.

J’ai volontairement colorisé l'image avec les trois couleurs fondamentales pour rappeler la série technicolor du peintre Jacques Monory. J’ai disposé quelques impacts de balles qui représentent la violence du monde qui nous entoure et font référence aux tableaux et aux miroirs criblés de balles de Jacques Monory.

Rédigé par Lettres

Publié dans #BTS - Monory 2015

Repost 0
Commenter cet article