Bulle d'O

Publié le 6 Avril 2015

Crayon, collage, peinture, 2012

Crayon, collage, peinture, 2012

Le tourbillon de la vie

Silence oppressant

Silence emprisonnant

L'eau salée tourbillonne

Son goût m'empoisonne

Le tourbillon de la vie

Coule sans un bruit

Que de Bulles d'O

Me chuchote un étourneau

J'ai des hallucinations

M'affirme Toutankhamon

Je n'en crois pas un mot

Bulles d'O, Bulles d'O

Un jour on saura

Pourquoi je suis là

Si j'ouvre les yeux

Je n'pourrais que voir mieux

Je suis dans le noir

Mais j'peux apercevoir

La lumière blanche

Mais p't-être que je flanche

En tous cas je suis certaine

Que cette cause n'est pas vaine

Un jour on saura

Pourquoi je suis là

Et pourquoi je me perds

Au milieu d'cette grisaille

                                       Marie, 2B

Neuf mois dans une bulle d'O

 

Enfermé dans ma bulle d'O chaude,

Petit pois dans le ventre de ma mère,

Je flotte et respire avec Maude,

Tel un grain de poussière.

 

Blotti confortablement, j'apprends :

Les battements du cœur de maman,

Le goût délicieux du chocolat,

L'amertume de l'avocat.

 

Poisson flottant et nageant dans le bidon,

Je rêve dans mon bateau à voile,

Amarré au cordon

Ombilical comme la spirale de cette toile.

 

Surpris, je réfléchis :

Une voix tonne et résonne,

Neuf mois que je frissonne,

J'étouffe…J’étouffe … J’étouffe … Je pousse !

Lucie, 2nde F

Peur du vide et vide de peur

Peur du vide et vide de peur

Comme sur une bulle d'O

Je flotte sur vos mots

Océan de silence qui m'emporte

Jusqu'où irais-je de la sorte ?

 

Peur du vide et vide de peur

Plongé dans un brouillard noir

J'avance, au hasard

Incompréhension de ma vision

Devant ce néant, ce tourbillon

 

Peur du vide et vide de peur

Lutte impossible contre la solitude

Qui me traîne pas à pas dans sa servitude

Et loin de cette vie de plénitude

On se perd dans nos habitudes

 

Peur du vide et vide de peur

Gris de la vie, de sa monotonie

Peinture froide de mes envies

Que l'obscurité envahit

Tout doucement, sans un bruit

 

Peur du vide et vide de peur

Destruction de mon monde

Et soudain, tout s'effondre

Rudesse d'un cauchemar des sens

Quand viendra la délivrance ?

 

Peur du vide et vide de peur

Ma vie sur une balance

Et personne pour voir ma souffrance

Lucille, 2B

Bulle folle.

(D'après Bulle d'ô, bulle d'air.)

Quand le vent vocifère ses menaces guerrières

Son tourbillon me place dans une bulle d'air

Dont l'entrave si ronde me prive d'atmosphère

Et m'étouffe en un gouffre profond et solitaire.

 

Prisonnier léthargique du labyrinthe final

qui n'offre comme issue qu'une sortie fatale

J'erre sans espoir de regagner ma terre

J'ai si peur du néant, bulle d'eau, bulle d'air.

 

Empreinte digitale centrée sur l'être humain

Si lisse qu'elle en étouffe ma vie de galérien,

Je m'acharne à flotter si encerclé de vide

Dans une bulle d'eau toute perlée d'acide.

 

Soudain, jouet d'un destin qui se moque de tout

Une main vient éclater les bulles sur ma joue.

Disparaissent en silence, je sors du rêve fou

Une chute sur le savon, je me brise le cou!

Alexandre- Seconde F

Spirale vicieuse

Je suis un homme... solitaire...

Prisonnier des ténèbres les plus obscures...

Le noir est mon quotidien... Je ressens la mort partout.

 

La routine me déprime, ma vie est faite de gris.

J'aimerai avoir la couleur Rastafari mais la tristesse m'en empêche.

La déprime m'a fait tomber dans un profond abîme dont je ne remonterai jamais.

Impossible de s'agripper à quoi que ce soit... il n'y a plus rien.

 

J'entends les voix du monde extérieur : je peux même sentir l'odeur sale et polluée des villes.

Mais pour ces gens je n'existe pas…

Je suis dans une bulle d'o, isolé ...

Mais il y a longtemps qu'elle a éclaté...

 

Je suis plongée dans une spirale vicieuse et sombre depuis des années.

Mais pour moi je suis déjà mort depuis longtemps…

Un jour, peut-être, la spirale s'inversera...

 

Bulle d'o reviendra, et m’emmènera en haut, et je ne serai plus seul.

Ma vision changera de couleur et peut être que je sourirai…

Mais pour l'instant j'attends et elle continue de tourner....

Pierre  – 2 F

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2015

Repost 0
Commenter cet article