Papillon

Publié le 6 Avril 2015

Papillon

Papillon

Papillon de mon enfance

Te voilà absent

Tu n’es plus là,

Tu as disparu brusquement

Pourtant le temps

N’est ni noir, ni blanc

Et dans mon cœur

Tu n’es ni mort, ni vivant

Le vent t’aurait-il emporté

Ou peut-être est-ce le temps ?

Toi qui étais aussi lisse

Et coloré qu’une rose

Aussi sombre

Et lumineux qu’une éclipse

Je ne peux te voir

Mais je t’imagine

 

Tu n’es si triste, ni joyeux.

On croirait presque

Que tu es mort

Peut-être est-ce le cas ?

Toi qui m’as tant appris

De l’honneur au désarroi

De la douceur à l’effroi

Tu es parti,

Rejoindre le divin

 

Oui papy on, ne vit plus sans toi

Oui papy du petit matin,jusqu’au soir

On ne pense qu'à toi.

Yann, 2B

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2015

Repost 0
Commenter cet article