Transformation

Publié le 23 Mars 2016

Qu'un œil se mette au ciel

Et y plonge, y plonge vraiment.

Que les questions de l'existence prennent corps

Que les questions de notre existence prennent corps

Et le secouent.

Les questions de l'existence vivent au ciel,

Viennent au ciel,

Passent par l’œil,

Descendent, secouent notre corps

En secouant les pensées qui sont en notre corps.

Le ciel est un point d'interrogation

Le creuset de tous les points d'interrogation.

Marine N. - 1L

Rédigé par Marine.N - 1L

Publié dans #Printemps des poètes 2016 en 1ère

Repost 0
Commenter cet article