Vision

Publié le 23 Mars 2016

"Le ciel est quelque part au fond de notre boîte crânienne." J’ai décidé d’illustrer cette phrase se trouvant page 45 du recueil Nous, le ciel de Checchetto par un tableau de Vincent Van Gogh.

 

Vincent Van Gogh est un peintre néerlandais né le 30 mars 1853 à Zundert, au sud des Pays-Bas, et mort le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, en France. Il est classé parmi les impressionnistes, mais sa peinture, très particulière, annonce le fauvisme et l'expressionnisme.

 

Dans ce tableau, le ciel est tourmenté. Et pour cause, quand Van Gogh l’a peint le 17 ou 18 juin 1889, il se trouvait dans un asile près de Saint-Rémy-de-Provence où il est resté durant une année. Van Gogh était un homme touché par de profond moment de dépression. Il donne à ses tableaux les mêmes mouvements que sa pathologie. Ainsi les peintures de la période où il a vécu dans cet asile sont souvent caractérisées par des remous et des spirales produites avec de l’huile sur toile. Van Gogh a peint ce qu'il voyait de sa fenêtre, à l’asile où il était interné.

Je pense que ce paysage représente bien l’esprit suicidaire de ce peintre. En effet, la vision du monde est souvent représentée par le ciel qui est vaste. Celle de Vincent Van Gogh devait être plutôt chaotique, apocalyptique et mouvementée, au vu des touches de peinture qu’il produit . Il veut, à mon sens, transmettre son sentiment de malaise . C’est pourquoi je pense que la phrase «Le ciel est quelque part au fond de notre boîte crânienne » peut tout à fait correspondre à ce tableau, puisque pour chacun d’entre nous, le ciel peut représenter notre manière de voir le monde. Dans la « boîte crânienne » de Van Gogh, le ciel est tourmenté, sombre, ce qui reflète bien son état mental au moment où il a peint cette œuvre.

 

Camille-  1ère L

Rédigé par Camille

Publié dans #Printemps des poètes 2016 en 1ère

Repost 0
Commenter cet article