Vision

Publié le 22 Mars 2016

 

Vincent Van Gogh a peint ce tableau par une nuit printanière de Provence. On peut voir des éléments qui se déchaînent : le cyprès du premier plan paraît s’embraser sous la force du vent, le ciel se change en une vague déferlante, les astres lumineux semblent dangereusement proches de la terre, comme prêts à s’y écraser. Et pourtant, si nous pouvons voir les étoiles, c’est au contraire que le temps est doux, l’atmosphère sereine, et propice à toutes les rêveries.

Je trouvais que ce tableau correspondait bien au poème page 42 du recueil, car le mouvement du ciel et du vent en une vague (tableau) correspondait bien au mouvement du temps : « Le ciel change, change, le ciel change sans cesse ». Cette vague nous entraîne donc dans un changement perpétuel du ciel et du temps, et on ne peut pas y échapper.

Avénie - 1L

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2016 en 1ère

Repost 0
Commenter cet article