Interprétation : le recueil entier

Publié le 23 Mars 2016

Nous, le ciel est un livre qui cherche à exploiter un thème, jusqu'à l'épuiser : le ciel d'abord, mais plus précisément notre vision du ciel, et donc notre lien avec le ciel. Au début du recueil, Checchetto pose une question : « Juste de l'air à se mettre sous la dent, le ciel ? juste de l'air à se mettre sur la langue, le ciel ? » : l'auteur s'interroge sur ce qu'est le ciel, puis tout au long du livre, il cherche, par l'intermédiaire des poèmes, à démentir cette simplicité, en expliquant que le ciel est un paysage, un chien, de la musique, là, ici, en rage, content... il est des symboles - les étoiles -, on peut l'étirer, on peut l'épeler... il est tout et infini, parce qu'on ne peut voir la limite du ciel. Il peut être ce que l'on veut, car il est partout, tout le monde le voit, et personne ne sait ce que c'est.

Malo, 1S2

Repost 0
Commenter cet article