Jeux de poésies

Publié le 23 Mars 2016

Observations page 71 :

          Dans le poème page 71, nous pouvons observer une particularité syntaxique. En effet, le poète « nous vapeur les pensées, nous nuage les déterminations ». Il utilise des noms qui jouent le rôle de verbes. Ces noms correspondent souvent au thème principal du « livre à poèmes » qui permettent d'imager ce que l'auteur veut exprimer (le ciel). De plus, cette particularité syntaxique donne du rythme au poème et l'accelère.

 

Substitution page 37 :

          « Qu'une cascade se jette au lac et y plonge, y plonge vraiment et voilà que les feuilles entraînées par l'eau font surface, reprennent l'air, que les feuilles reprennent surface et se secouent, les feuilles meurent par terre, viennent des arbres, passent dans le vent, descendent, secouent la nature en secouant l'herbe qui est en elle, la cascade est un point d'exclamation, le creuset de tous points d'exclamation »

 

Transformation page 57 :

Quand on est dans l'amour

et qu'on ne voit pas son amour

on regarde très haut dans le ciel,

c'est là que les regards des amoureux

se trouvent,

se voient,

se touchent

des doigts

 

Imitation :

          Je cherche un endroit mystérieux, la mer a le droit d'être mystérieuse, inscrite sur les cartes mais impossible à connaître, la mer de jour, la mer de nuit, je cherche cette mer, je m'enfuis, je prends la mer

 

Malo, 1S2

Rédigé par Kervestin Malo, 1S2

Publié dans #Printemps des poètes 2016 en 1ère

Repost 0
Commenter cet article