Balade poétique

Publié le 15 Décembre 2016

La désormais traditionnelle balade poétique d'Hervé Eléouet a lancé le Printemps des poètes 2017 au lycée de l'Elorn. Le principe est de se promener en saisissant tous les prétextes du décor de la ville pour lire ou réciter des poèmes. Le thème retenu est en étroit lien avec le projet de cette année : apprendre à voir et à nommer avec le regard du poète. Nouveauté 2017 : un des huit groupes a commencé avant le lever du soleil...

Poètes de l'aube
Poètes de l'aube
Poètes de l'aube
Poètes de l'aube

Poètes de l'aube

Facétieux, Hervé Eléouet démarre sa balade près de poubelles pour un clin d' œil à Charlie Schlingo. Une entrée en matière qui en a déconcerté plus d'un  :

Solitude

Patafla patafla vlovlo fluflu

Fluflu vlovlo vlavla patafla vlovlo vlinvlin fluflu

Fluflu vlavla

Patafla vlovlo vlinvlin flafla

Flafla vluvlu vlovlo flafla vluvlu flafla

Nous sommes un soir de novembre

Et personne pour me comprendre

Charlie Schlingo, "Solitude"
Charlie Schlingo, "Solitude"

Charlie Schlingo, "Solitude"

La deuxième halte se fait près d'une boîte à lettres : l'occasion de voir que les alexandrins ont partout dans la ville, y compris dans les titres des journaux ou dans la vitrine du café d'en face...

Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique

Station suivante : un parking de la ville dont les éléments entrent dans la composition d'un poème d'Hervé Eléouet

Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique

Un peu plus loin, les fenêtres murées de la maison Duthoya, une porte qui s'ouvre dans le vide sont autant d'amorces de récits décalés...

Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique

Rue de la Fontaine blanche, le poète rend hommage à Francis Blanche et aux fables express d'Alphonse Allais

Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique

Mais Hervé Eléouet est aussi l'inventeur de poèmes objets. Avant de quitter les élèves sur le Pater Noster de Prévert, devant l'église Saint-Houardon, il leur montre son poème parapluie, un autre qu'on peut dire sur tous les "thons" ou un curieux escargot. Ainsi s'achève une véritable initiation poétique...

Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique
Balade poétique

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost 0
Commenter cet article