L'auberge des Treize lunes

Publié le 23 Mars 2017

J'ai représenté les treize lunes de différentes manières. Certaines sont en forme de spirales jaunes qui tourbillonnent pour percer l'obscurité. Les autres, en coton, évoquent la douceur et le calme. Elles contrastent sur un fond noir que j'ai réalisé avec différentes textures de peinture et du papier. Cela crée un effet de relief, comme sur la lune. L'absence de peinture en bas à droite est due aux vents qui soufflent sur l'Elorn située tout près. A travers cette œuvre, on peut ressentir une sorte d’incertitude et de mystère qui se mêlent avec une forme de sérénité et de tranquillité.

Maève

Maève

Le fond noir représente la nuit avec une vue sur les treize lunes, depuis une fenêtre. Sur quelques lunes, à intérieur, on voit un rond qui rappelle les visages incrustés sur l'auberge. Ces visages sont très discrets, c'est pour cela que, sur les contours de la fenêtre, j'ai placé de petits visages camouflés.

Lucas

Lucas

J'ai commencé par appliquer une première couche de bleu foncé. Puis j'ai mis une couche de noir et avant qu'elle ne sèche, j'ai formé plusieurs spirales avec un bâton en grattant la peinture. Cela a permis d'enlever le noir et de révéler le bleu. J'ai fait treize spirales représentent des lunes. Le noir et le bleu renvoient à la nuit, car une auberge est un lieu pour dormir. Mais le noir fait aussi un peu peur.

Florence

Florence

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost 0
Commenter cet article