La maison du pauvre petit bonhomme

Publié le 23 Mars 2017

Les carrés sont peints au pinceau et représentent les fenêtres de cet ancien hôpital. Les bandes de flèches, réalisées à l'aide d'un rouleau, nous rappellent que la maison du pauvre petit bonhomme se trouve face à la rivière de l'Elorn. Les taches bleu mer foncé ont été effectuées avec de la mousse que j'ai grattée ; elles représentent des pièces de monnaie, leur couleur sombre indique qu'elles ont subi les intempéries et l'usure du temps. Les éclats d'encre ont été faites avec un spray pour évoquer l'humidité qui pénètre à travers les murs.

Bleuenn

Bleuenn

A première vue, mon travail ne ressemble pas à grand-chose, comme dans l'art abstrait. Mais certains éléments font référence à « La Maison du Pauvre Petit Bonhomme ». Au centre, j'ai représenté une forme de maison en grattant avec un compas et des ciseaux pour faire les traits. A gauche de la maison, on peut voir que la peinture a formé un bonhomme. Le gris et la peinture « craquelée » évoquent également la maison ainsi que son passé d'hôpital. Les traits droits évoquent le bâton du pèlerin. Enfin, j'ai laissé la peinture « dégouliner » pour représenter les larmes du « Pauvre Petit Bonhomme » car l'adjectif « pauvre » me fait penser à la tristesse.

Valentin

Valentin

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost 0
Commenter cet article