Couverture de Brodeck (Damien)

Publié le 17 Mai 2010

      Pour réaliser cette couverture, j’ai utilisé le logiciel photofiltre. Je  me suis appuyé sur deux photos. La première est une photo de Philippe Claudel. La seconde est une photo des camps de concentration.

      J’ai commencé par choisir un fond noir.  A partir de ce fond, j’ai collé la photo de Philippe Claudel. J’ai ajouté volontairement un effet de transparence. Par-dessus cette photo, j’ai collé la photo des camps (elle aussi en transparence). Le fait de coller deux photos superposées avec cet effet de transparence, montre une certaine fusion entre les deux photos. En faisant cela, j’ai voulu montrer Philippe Claudel en pleine réflexion. Dans son œuvre, il fait beaucoup de retours en arrière. Cette couverture symbolise la pensée de Claudel lorsqu’il fait allusion aux camps dans le roman. 

 


      Le manque de références au roman est volontaire. Pour moi, une couverture ne doit pas dévoiler trop d'indications au lecteur. L'acheteur est amené à se poser des questions. La couverture doit créer une attente. C'est pour cela qu'il y a peu de références au roman.

Rédigé par Lettres

Publié dans #Brodeck couverture

Repost 0
Commenter cet article