Elisabeth Thomin

Publié le 11 Mars 2010

 





"Brav eo ar vuhez ; talvezout a ra ar boan bezañ bevet" -
La vie est belle et vaut le coup d'être vécue

 

La place du marché à Landerneau
 
(Source: site de la ville de Landerneau)         


         « Toute petite j'aidais déjà mes parents aux champs. Le dimanche, je jouais à la poupée et à la dînette avec mes voisines. On avait des tas d'autres jeux : on n'avait ni salle de jeux dans la chambre ou dans la maison, ni activités extérieures, comme des cours de musique, de danse, etc, ni télé, ce qui ne nous empêchait pas de bien nous amuser. J'ai fait mes études à Landerneau, puis à Brest. Les événements de mai soixante-huit ont été pour moi un grand changement dans l'évolution de la  société, car les mentalités ont changé.

 

Depuis maintenant trente ans, je travaille dans l'agriculture biologique. L'élevage de bovins ne me correspondait pas. Je suis militante écologiste et cela m'a donné envie d'échanger mon savoir avec celui des paysans africains ce qui me permet d'approfondir ma culture personnelle. Ces dernières années, le monde a changé avec la crise : j'espère qu'elle amènera les gens à revoir leurs valeurs ; nous consommons différemment et l'achat n'est plus la chose qui compte le plus au monde.

 

Je suis très fière d'être une femme, car nous avons la chance de connaître la maternité. De plus, de nos jours l'égalité avec les hommes avance avec le droit de vote, la droit au divorce et la contraception, mais il reste encore beaucoup à faire pour arriver à la parité...

 

Pour moi, dans la vie il n'y a pas de problème, toujours des solutions. Il faut s'accrocher et pas plus maintenant qu'avant : on n'a jamais rien eu sans rien»                                               Mathilde, Léo, Guillaume ,Valentine

 

 

 

 

 

Rédigé par Lettres

Publié dans #Paroles de femmes - 2010

Repost 0
Commenter cet article