Elorn je reviens

Publié le 20 Mai 2011

 

     

 

.      .Quand certains jours, la peine m'envahit, mes pas à l'ombre de tes roseaux m'apaisent et me rassurent. Je te rejoins et mes plus beaux souvenirs reviennent. J'ai tant joué à tes côtés, enfant, traversant tes courants gelés, trébuchant sur tes galets, gravissant les roches qui ornent tes bordures. Le reflet du soleil sur ta peau me réchauffait. Le ciel morne, te rendait plus belle encore. Je ne pouvais t'oublier. Et quel plaisir prenait ton eau douce et limpide à rafraîchir mon corps et à envahir mon esprit. Auprès de toi j'étais libre, je vagabondais au gré de ton cours. Ton lit était mon lit. Protégée, rien ne m'atteignait. Ton parfum aux senteurs de pins imprégnait mon corps et devenait mien. Tu m'as bercée de tes bruits, ton roulis gazouillait, je l'entendais. Elorn - mon enfance.

 

       .Et les années ont passé, j'en ai même oublié le bourdonnement de la faune et de la flore, ma berceuse préférée. Cependant je garde le souvenir de la fraîcheur des matins gris, lorsque le manteau brumeux opaque te recouvrait ; alors je l'écartais. Je garde le souvenir des rayons du soleil, brillant de mille feux, les jours d'été ; alors je le bravais.

 

      .Je retrouve enfin le rythme de tes bruits, ma peine noire s'estompe.

       Elorn je revis.

 

 


Le_pont_de_l-Elorn.jpg

 

 

Manon - 1ES

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2011 - Poèmes au fil de l'eau

Repost 0
Commenter cet article