La Mignonne

Publié le 20 Avril 2011

Daoulas_01.jpg 

A l'heure où le soleil rayonne

Le cours monotone de La Mignonne

Ruisselle lentement. Paix et calme.

Des souvenirs d'enfance surviennent,

Rêves de rivière amazonienne.

Le bleu nuit du minuscule torrent

Cache discrètement une accalmie.

Dans la fraîcheur de La Mignonne

Peut se cacher tout un cyclone.

Mais les rayons du soleil jaune

Font ressortir un bleu azur,

Reflet de cette pureté.

Elle est l'icône de mon enfance,

Elle est l'une des divines Naïades,

Dans l'aquarelle de bleu majorel.

 

 

Martin, 1ES

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2011 - Poèmes au fil de l'eau

Repost0
Commenter cet article
F

Wah C'est Classe !


Répondre
E

j'aime bien ca moi


Répondre