Le bar de la vie ( et de la mort ).

Publié le 17 Mai 2013

Un titre intrigant.

 

Derrière se cachent Mathieu et Libero, deux grands gamins qui ont grandi ensemble en Corse. Un jour, une décision. Ils reprennent le bar du coin qui est à la dérive. Pas si facile quand on est aussi jeune et pas assez mature, même entouré de sa famille et de ses amis. Là commencent des retours dans le passé, voyages au cours desquels on apprend à mieux connaître Marcel, touchant grand-père de Mathieu, qui nous confie une partie de sa jeunesse et de sa vie d'adulte. On fait aussi la connaisance d'Aurélie, grande soeur de Mathieu, et de l'homme qui partage sa vie. Pourtant tout nous ramène toujours au bar. Pas si féérique que ça d'ailleurs. Après la joie du début font surface disputes, tensions et règlements de compte. Mais alors pourquoi les clients sont-ils toujours là ? Pour les caresses d'Annie, les chansons de Pierre-Emmanuel, le sourire d'Izaskun ou encore la naïveté et la timidité touchante de Virgile. Pour la vie, présente dans les rires rauques et gras, pour le pastis qui coule sans fin dans les verres, pour l'amour qu'on retrouve dans certains regards, pour la haine que l'on devine dans les coups de poing quotidiennement échangés.

 

Mais alors, quel rapport avec le titre ? A vous de le découvrir. Avec une plume sans retenue, un vocabulaire cru et sans non-dits, Jérôme Ferrari nous rapporte au fil des jours tout ce qu'a vu le bar. Des scènes de vie et parfois de mort, des destins croisés, emmêlés, qui se défont parfois. Sombrant régulièrement dans le genre vulgaire, ce livre ne plaira sûrement pas à tout le monde, et sans savoir pourquoi, on sait déjà que l'auteur s'en moque. Il nous bouscule tout au long du livre, il ne nous ménage pas, nous contant des détails sordides, intimes, dérangeants, nous balance tout à la tête. Et si on n'est pas content, c'est pareil.

 

A propos du Sermon sur la chute de Rome.

Julie, 1A.

 

http://lewebpedagogique.com/ccfclujmediatheque/files/2012/12/goncourt-2012-le-sermon-sur-la-chute-de-Rome.jpeg

 


Rédigé par Lettres

Publié dans #Critiques littéraires - Goncourt 2012

Repost 0
Commenter cet article