Le lac de Sanguinet

Publié le 20 Avril 2011

3550336[1]

 

Le Lac de Sanguinet

 

 

Ma plume traverse la feuille doucement.

Cette lenteur est semblable à la démarche d'une tortue.

Elle me rappelle la détente et l'évasion que me procure le lac de Sanguinet.

Et c'est avec nostalgie que j'évoque ce confident.  

Je lui accorde une confiance aveugle, car je sais que son silence est d'or.

Mais comment une étendue d'eau peut-elle nous apporter autant de réconfort ?

La vie est faite d'embûches

Mais quand je pose mon regard sur lui, tout s'illumine.

Grâce à lui, je retrouve le droit chemin, le bon sentier. 

Il est comme le guidon, qui permet au vélo d'avancer. Il conduit vers l'avenir.  

L'eau calme et transparente du grand lac se mêle au vert des forêts de pins.

Chut. Regarde cette feuille qui se pose à la surface de l'eau.

Ne te sens-tu pas emporté avec elle dans son périple ? Moi je suis embarquée.

La clarté du lac redonne vie aux sombres roseaux marron qui l'entourent.

Ô mon cher lac ! Mon ami le plus fidèle ! 

Ta parure bleu-azur réveille mes ternes jours.

Et le reflet du soleil scintillant me réchauffe le coeur.

Les pouvoirs de cette immense étendue d'eau douce sont tels

Qu'ils permettent d'oublier, l'espace d'un instant,

La société hypocrite dans laquelle nous vivons. 

La lac de Sanguinet ou la naissance d'un univers sincère et féérique. 

 

 

 

Maïna

 

 

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2011 - Poèmes au fil de l'eau

Repost0
Commenter cet article
B

bonsoir , en cherchant ... je suis tombé sur votre blog , belle photo et bel écrit ... j'aime ce lac A+ bon week-end


Répondre