Saez - S'en Aller

Publié le 29 Avril 2010

 

 

  Cette chanson m'est apparue comme une évidence pour illustrer la fin du Rapport De Brodeck...


" S'en aller, bien avant que l'heure
Oublier qu'ici on n'est rien
Oublier qu'ici on a peur "

 

Dans S'en Aller, on retrouve les émotions que doit ressentir Brodeck en quittant le village : un village hanté par le passé, où l'atmosphère est menaçante et où Brodeck n'est rien.

 

Ce nouveau départ laisse une lueur d'espoir, là où on croyait qu'il n'y en avait plus. Bien sûr, cet espoir est maigre, mais

" Tant qu'on respire encore... ", il faut y croire.

" Et puis suivre l'hirondelle, Puisqu'au feu est la colombe ". Brodeck vivait dans un univers oppressant. La fin du roman est le début de la liberté pour Brodeck.

 

Cependant, toutes les paroles ne conviennent pas pour illustrer le livre.

Les thèmes sont parfois trop "actuels" ("Tendre le pouce à des Boeings" ).

De plus, il s'agit d'une chanson où l'on voit que l'amour est réciproque : Brodeck aime sa femme, mais on ne peut passer sur le fait que le dialogue est devenu impossible entre lui et Emélia.

 

Au final, j'ai choisi cette chanson parce que le désir de liberté l'emportait sur les problèmes de concordance dans le temps. En effet, Brodeck aurait très bien pu l'adresser à sa femme, ou encore à sa fille qui représente, à mes yeux, son plus bel espoir.

 

Chloé, 1ES2

 

Rédigé par Lettres

Publié dans #Brodeck musique

Repost 0
Commenter cet article