Solenzara

Publié le 20 Avril 2011

 

Sans-titre-4-copie-1.jpg

 

 

Assise au fond du car, j'ouvre la fenêtre afin de laisser entrer le vent dans ce four.  Cent pins et dix virages plus loin, le nom de Solenzara m'interpelle. Certainement un nom de rivière, inscrit sur une pancarte de bois. J'ai aussitôt envie de m'y arrêter, car cela m'évoque le soleil, le désert et le calme. 

 

Le car me dépose ; j’entends déjà le ruissellement de l'eau, je sens la fraîcheur au milieu de la montagne. J'avance afin d'y voir plus clair, mais Solenzara reste mystérieuse : des feuilles vertes la cachent. A chaque pas, mon cœur bat d'excitation : je m'imagine le paradis. Tout à coup, le reflet du soleil dans l'eau m'éblouit ; un petit garçon le brise en sautant de la petite falaise. Je reste immobile : c'est mieux que ce que j'ai imaginé. L'eau est transparente, le ciel azur. J'entends des rires d'enfants. L'eau est fraîche et douce 

 

          Malheureusement l'heure du départ arrive déjà...

 

 

Julie A 1ES 

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2011 - Poèmes au fil de l'eau

Repost 0
Commenter cet article

Robin 20/04/2011 10:58


Il est où le poème ?


Lettres 20/04/2011 11:00



la bas !!