Publié le 31 Mars 2020

          Si loin

                                                                         et

                                                                    si proches

 

les murmures du vent                                                                                   font

 

danser l’herbe

 

Les rayons du soleil                                                                                        ressemblent à l’été

 

Le temps                                                                                                       fait

chanter les oiseaux

                                                       Ils doivent attendre pour

                                                                     voler

 

                                                  Ceux dont les ailes ont étés brisées

                                                           chantent un requiem

 

 

                                                 Les portes de la nature nous sont

                                                                     fermées

 

                                                                     Si loin

                                                                    Si proche

 

Une clé blanche les entrouvre

échappatoire à la bataille

                                               La prendre est-ce déserter ou combattre ?

 

 

                                                                   Enfermé

 

                                                                   Boredom

                                          Le temps qui court ne lui laisse pas de place

                                                Le travail, les pensées, les craintes,

                                                les projets, les rêves, les activités,

                                                   les discussions, les nouvelles

                                                                Trop proches

 

Trop loin                                                                                                      la famille

Trop loin                                                                                                      les proches

Trop loin                                                                                                      les amis

                                                                  Et pourtant

                                                                     Nearby

 

 

Bientôt le vent de la                                      liberté                                   soufflera

Les portes                                                                                                       s’ouvriront

Les oiseaux                                                                                                         s’envoleront

 

                                                         et la distance

 

ne nous sera plus imposée.

                                                                                                                                Maylys 1re G2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mars 2020

Grâce à lui,

                   Netflix est plus que jamais présent dans leurs vies.

Aussi dramatique soit-il pour leurs vies

                                                               scolaires,

Malheureusement le débit est limité, pour avantager les plus sérieux.

Arrivent

             à s’en plaindre,

                                les plus paresseux alors qu’ils pourraient travailler. 

 

Grâce à lui,

                   les familles sont plus que jamais présentes en leurs

                                                                                                    cœurs.

Les jeux de société également, étrangement

                                                                         les enfants gagnent.

Les supporter devient difficile             quand il faut s’en occuper.

Heureusement existent les footings,

                                      un mauvais prétexte pour sortir se divertir.

 

Grâce à lui,

                   les chats sont devenus les Best friends de l’Homme.

Ils dorment, la nuit,

                    le matin

                    et l’après-midi, et toujours sur l’humain.

Mais s’agissant de la meilleures des compagnies,

calme et apaisante

On ne leur dit rien, hormis des mots

                                                                  doux avant de se coucher.

 

Trugarez Covid-19,

                                 posupl eo bet sell petra oa pouezhus !

Netflix,

            Familh ha

                              c’hizier                                    zo ar buhez.

Met vank a ra ar mignoned ha setu ur buhez hep liam sokial.

Ur buhez eo ?

Louis-1G2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mars 2020

Je ne vous parle pas de vos masques de carnaval

Mais de masques pour se battre

Se battre pour qui ?

Se battre pour quoi ?

Contre un ennemi qui nous empêche de sortir

Une nouvelle victime arrive

Les soldats des hôpitaux se mettent au garde à vous

Entre seringues

Et médicaments,

La guerre ne fait que commencer

D’autres partent,                                                               d’autres résistent

Une seule envie,

Terminer ce combat

Pour cela, une seule chose à faire

Féliciter nos guerriers en les applaudissant par nos fenêtres

A 20h00

Et restez chez soi

Car « nous sommes en guerre »

 

Maëlle - 1G2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mars 2020

Le confinement est un mot que l’on entend partout, mais que personne ne comprend de la même façon.

Ce mot, synonyme d’enfermement, nous invite à réfléchir et à penser à toutes les choses qui pourraient arriver. Ce confinement, je le vis comme une épreuve que tout le monde doit partager. C’est un événement qui ne s’est jamais produit et qui ne se reproduira peut-être jamais. Nous faisons tous face à une sensation d’impuissance devant cette situation qui, espérons-le, ne s’aggravera pas.

Les villes s’arrêtent, le sport s’arrête, les pays s’arrêtent, le monde s’arrête. La société dans laquelle nous vivons a cessé de fonctionner, nous sommes les prisonniers de cette crise. Ce confinement peut impacter notre futur.

Plusieurs sentiments se partagent en moi : la colère, celle de ne pas se sentir utile ; la tristesse pour les personnes qui nous quittent ; mais aussi l'abattement devant l’ampleur de cette crise sanitaire.

Que va devenir la société française après cette crise ? Combien de temps la France et le monde vont-ils prendre pour s'en relever ?

Jules - 1G2

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2020 - Pierre Vinclair

Repost0

Publié le 31 Mars 2020

les rues sont vides,

                     mais tous les soirs

des cœurs remplis

                d’espoir

                           applaudissent

les héros de notre histoire

 

la routine, le vide, et

                               l’isolement

sont devenus quotidiens

 

le repos, la joie et les contacts

laissent placent à

       l’inquiétude

                 la peur

                    et l’enfermement

 

malgré le confort, la

                                   solitude

est de plus en plus

                                   pesante

perdus dans le temps

sans repères

nous avançons

                        vers

                                 l’inconnu

Alice - 1G2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mars 2020

« Nous sommes en guerre.

L’ennemi est là, invisible, insaisissable. »

 

Ces mots annoncent

le début d’un long combat,

dans lequel puise l’union d’une nation tout entière.

 

¡ Pongamos a la altura de las circunstancias

individual y collectivamente !

Désormais gardons le lien,

gardons le calme.

Retrouvons le sens de l’essentiel.

Concentrons-nous

sur la culture, l’éducation, le sens des choses.

¡Todo cambiará,

todos nuestros hábitos !

Vamos a divertirnos

y a trabajar de una mañera diferente.

 

Formons le « nous » de ce poème !

Le jour de gloire est arrivé.

                                                                                       

                                                                                                          Anaïs, 1G2

 

 

 

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mars 2020

Un virus dépaysé, se balade au rythme

du toucher. 

Mais 

   le virus ne bouge pas, les gens se déplacent. 

Nous arrêtons de bouger 

Le virus arrête de bouger, 

           Muore ! 

C'est aussi simple que cela !

  Nous sommes donc

Encerclés    confinés    Prisonniers de cette société. 

Serait-ce le moment 

pour descendre connaître nos parents ? 

 La procrastination, 

      Le travail, 

           Tiktok

J'en deviendrais matto ! 

     On compte les jours.     1. 2. 3… 

Silence! 

Une simple IN   action pour tout sauver

Mais  tout est actionné. 

Vroum  Vroum  

    Apéro 

Arrestation  

     attestation.

          Contravention 

Rythme de vie des 有界

On sort se balader pendant que d'autres tentent de nous sauver.. 

Le virus a-t-il emporté avec lui,     

      Le respect, la logique, l'humanité ? 

                这就是问题

 

Youna - 1G2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Mars 2020

Je suis        là         à constater 

inconnu dans un 

                             pays qu'est m'est inconnu

la réactivité d'une NATION face à une "guerre sanitaire"

sans précédent venue d' Asie appelée par certains "virus chinois"

je me

             sens 

                     perdu face à l'enchaînement rapide

des décisions prises par le gouvernement 

français

le confinement fut l'une des ces

décisions et fit polémique après l'exode de près d'

un million de Parisiens vers 

                                                 la 

                                                        campagne

n'est-ce pas une bonne chose? quand aujourd'hui

on apprend que la         saturation         des hôpitaux parisiens ?

                           monte

cette fatigue me             à la tête 

et j'espère cette crise                       é p h é m è r e

Aurélien - 1G2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Mars 2020

Le confinement me pèse.

 

Mes conditions de travail ne sont pas celles que j'aurais imaginées.

Nous sommes seuls derrière nos ordinateurs.

 

Le seul

                          mot

                       Zí             word

                palavra                  parola

                      kalima          wort

                               palabra

                                                             confinement

                                                                                     fait émerger un monde

oppressant et lourd

qui renforce l'avènement de l’événement.

 

Le fait d'être seul est déconcentrant

y algunos objets de notre maison attirent trop notre attention !

 

On ressent une inquiétude constante

                                                                                                     pour la santé de nos proches.

Ce virus fait chuter l'économie et nous montre sa

                                                         FRAGILITE

Seule bonne nouvelle la pollution diminue !

 

 Antoine, 1G2

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Mars 2020

Être confiné, c’est un rêve pour certains,

Un cauchemar pour d’autres.

 

Au début, tout était incertain,

Maintenant la tension est haute.

 

Les magasins ont été dévalisés

Par des personnes                              pleines de vanité

Qui ne pensent qu’à                                                         elles

Et oublient les règles nouvelles.

 

À la maison tout paraît                                                 long

Le temps est comme                                                                    infini.

Nous ne savons pas quand cela va se finir.

 

Peut-être que l’on ne pourra plus sortir

Peut être vais-je devoir travailler

Chez moi jusqu’à la fin de l’année.

 

Yvan 1G2

 

Voir les commentaires

Repost0