Publié le 4 Mai 2017

Infusion diffuse dans la fusion, une fusée. Nouveau génie. Sachez-le, Sang bouillir le sachet. Sera à portée de main, dès demain. Le doigt sûr appuie sur, le contenant. Vide est le sachet. Filtrage &… tirage de fil. Le contenant est plein, s’en plaint-il ? La main tire, verre, soie. Sera à porter demain, des deux mains.

Thibaud, 1èreS2

Voir les commentaires

Rédigé par Thibaud, 1èreS2

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

Les motos, (les mots tôt) sortent souvent, sous le vent les maux. Comme l’homme qui dans un ascenseur (as sans sœur) monte dans la nuit noire. Il nuit le jour et luit la nuit.

Thibaud, 1èreS2

Voir les commentaires

Rédigé par Thibaud,1èreS2

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

Les thèmes principalement évoqués sont le ménage, le rangement, et les éléments de la vie courante, au travers de jeux sur les mots, sur la langue et sur l'orthographe.

Exemples:

"Lit Qui ? Deux vaisselles."

"Chiffon fond fond."

"Cacher n'est pas ranger."

"& Mir à beau"

Thibaud, 1èreS2

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

Clique clique, double click. Copier-collé. Ménage sur le bureau, nettoyer les icônes. Grand A, Azerty. Internet, éternel, éthernet. Document 1, ouvrir la fenêtre.

Tristan 1S2

 

Voir les commentaires

Rédigé par Tristan

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

Un porc, port. Port USB. Phrases lacérées. Maux-déco, ration. Bouquet final, fleurs du mal. Cent heures, sans-heure, senteur ? Bac à récurer, curer, purée. Couler à flot, flotter. Bicarbonate, avec le citron dégraisse. (poèmes 1, 4, 5 6 10 15).

Tristan, 1S2

 

Voir les commentaires

Rédigé par Tristan

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

La poésie de Nicolas Tardy peut de définir comme un assemblage de mots, créant des sonorités ou des jeux de mots entre eux (allitérations, assonances, paronomases). Il écrit en prose en créant beaucoup d'effets de styles, d'effets de sens. Il est parfois difficile de trouver une réelle interprétation à tous ses poèmes, c'est cela qui fait son originalité : "Concentré, centré, sans trait" ; "Peaux sensibles, 100 cibles ciblaient les sans cible" .

Tristan 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Tristan

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

J'aime ce recueil parce que c'est une écriture assez originale que nous propose Tardy. Au premier abord, ses poèmes semblent plutôt osés, à la limite de la folie pour certains, on pourrait croire qu'il s'est seulement amusé à coller plusieurs mots côte à côte. Mais en regardant de plus près on remarque que ces poèmes ne sont pas dénués de sens et que certains peuvent avoir un message caché, même si ce message peut être difficile à comprendre au premier coup d’œil.

Nolwenn 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Nolwenn 1S2

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

La poésie de Nicolas Tardy, est faite de poèmes en prose qui sortent des normes. C'est aussi un jeu sur les mots, sur leurs sens, il arrive également qu'il répète plusieurs fois une phrase. Il utilise plusieurs paronymes et quelques homonymes. Il brise les règles de construction syntaxique et grammaticale.

Nolwenn 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Nolwenn 1S2

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0

Publié le 4 Mai 2017

Les poèmes de la vie.

La vie est faite d’imperfection, elle ne respecte pas de règles, elle n’est pas parfaite, elle ne reste pas dans les clous. Mais à la fin, on se rencontre que le tout forme une œuvre harmonieuse et plaisante, cette œuvre est surprenante par ses jeux de mots décalés et sa ponctuation parfois hasardeuse mais au final le tout est réussi.

Timothée 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Timothée 1S2

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 1ère

Repost0