Publié le 23 Mars 2017

A la manière d'Hans Hartung, j'ai représenté l'ossuaire Saint-Cadou en coloriant la feuille au crayon feutre rouge pour le sang qui a dû couler au nom du mot « ossuaire ». Ensuite, j'ai recouvert une partie de la feuille avec de la peinture à l'huile noire et j'ai gratté avec une brosse métallique pour exprimer la violence et la noirceur du mot « ossuaire ». J'ai aussi utilisé du pastel noir pour la même émotion et une bombe de peinture grise pour la douceur et la légèreté du nom « Saint-Cadou ». J'en ai mis un peu partout en appuyant délicatement sur la bombe pour donner un effet d’éclaboussure. Le pastel blanc contraste avec le noir et suggère les âmes perdues des morts.

Maxence

Maxence

Sur le côté gauche nous pouvons voir des traits libres, plus doux dans le mouvement, qui représentent le paradis avec du bleu et du blanc. Sur le côté droit, nous avons des traits raides, avec plus force dans le mouvement. Cela représente l'enfer avec du rouge et de l'orangé. Quand j'ai réalisé ce tableau, j'ai commencé par me demander : « Où allons nous après la mort ? ». J'ai utilisé la technique du grattage pour dire l'incertitude de la réponse.

Morgane

Morgane

Pour illustrer ma vision de l'Ossuaire Saint-Cadou, j'ai utilisé un gris très clair mélangé avec de l'eau qui représente un endroit triste, solitaire et pluvieux. J'ai également utilisé un rouge-bordeaux pour caractériser le sang et la douleur. Le fond blanc représente les âmes des anciens soldats morts, mais également le silence et la pureté. Pour finir, j'ai choisi d'exprimer la violence par de brefs traits noirs.

Mariama

Mariama

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 3 Mars 2017

Le projet de sentier poétique numérique a été présenté aux Trophées de la vie locale, organisés par le Crédit Agricole. Le vendredi 3 mars, il a reçu le prix du "coup de coeur" du jury. A nos côtés sur la scène de l'Avel Vor à Plougastel, Corinne Prigent, directrice de l'Atelier Canopé du Finistère, et Marie-France Trmal, adjointe déléguée à la culture, ont dit quelques mots de leur implication dans le projet. Les 450 € contribueront à sa réalisation.

Le coup de coeur des Trophées de la vie locale
Le coup de coeur des Trophées de la vie locale
Le coup de coeur des Trophées de la vie locale
Le coup de coeur des Trophées de la vie locale
Le coup de coeur des Trophées de la vie locale
Le coup de coeur des Trophées de la vie locale

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 2 Mars 2017

Retour de vacances. Chacun présente la première ébauche de sa rêverie à la classe avant de réécrire son texte en tenant compte des remarques de ses camarades...

Premiers pas vers le sentier poétique...

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 2 Mars 2017

Participez à la « Grande lessive » ! Le 23 mars prochain, on installera des fils à linge dans le cloître, afin d'’élaborer une œœuvre d’'art collective : il s'’agit d’'accrocher des réalisations au format A4 (dessin, peinture, collage, photomontage, photographie, poésie visuelle, conception numérique, formules, théorèmes, plans...), à deux dimensions,  à l'aide de pinces à linge, le temps de cette journée. Thème de l'’édition 2017 : « Ma vie vue d'ici ». Nul besoin d'être artiste….

On peut indiquer son prénom, son nom, sa qualité ou sa classe au dos, mais ce n'est pas une obligation. Important : toutes les réalisations doivent être déposées au CDI au plus tard le 17 mars.

On peut participer à la « Grande lessive » et aux "Poétickets" en transposant le poème écrit sur un ticket sur une feuille A4 et en l'’illustrant….

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Repost0

Publié le 2 Mars 2017

Dans la cadre du Printemps des poètes 2017, tous les élèves du lycée de l'Elorn sont invités à participer aux « Poétickets ».

Le thème de cette année est « Têtes en l'R ». Le règlement laisse à chacun la liberté de choisir entre l'"aire" du géographe, l'"ère" de l'historien, l'"r" du mathématicien, l'"air" du musicien ou du physicien, etc.

N'hésitez pas à composer un petit poème que vous inscrirez sur un ticket de bus, de cinéma ou autre... Voir la règle complète du jeu sur cette page : règle du jeu. C'’est très souple : on peut écrire en français, en anglais, en allemand, en espagnol ou en breton… Tous les ans, le jury récompense en plus le « prix caméléon » qui consiste à composer quelque chose à partir de ce qui est déjà inscrit sur le ticket.

Une urne est placée à l'entreé au CDI jusqu'au au 31 mars pour recevoir les participations.

Poétickets 2017Poétickets 2017
Poétickets 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Repost0

Publié le 24 Février 2017

Edition du 17/02/2017

Edition du 17/02/2017

Nattan, Gaël, Maureen, Loane, Quentin avec Pascale Quidu et Christian Lardato se sont déplacés au service du patrimoine historique pour présenter à Marie-Pierre Cariou et Anne-Marie Prigent (conseillère municipale), la silhouette du pont de Rohan qui recevrait le QR Code.

Nattan, Gaël, Maureen, Loane, Quentin avec Pascale Quidu et Christian Lardato se sont déplacés au service du patrimoine historique pour présenter à Marie-Pierre Cariou et Anne-Marie Prigent (conseillère municipale), la silhouette du pont de Rohan qui recevrait le QR Code.

Des élèves de l'Elorn planchent sur la création d'un sentier poétique numérique reliant dix lieux de la ville. Une manière originale de découvrir le patrimoine landernéen, dès cet été.

À partir d'un mot, chaque élève a réalisé un travail d'écriture. Des mots ou des sonorités de mots retenus parmi dix noms de lieux de Landerneau, qui composeront la balade poétique dotée de QR Code, enrichis d'enregistrements de textes et de vidéos.

Nattan, Gaël, Maureen, Loane, Quentin et leurs camarades de classe de seconde n'en sont qu'à l'étape de l'écriture et de la mise en voix. Mais, déjà, ce projet permet aux lycéens de l'Elorn de découvrir un patrimoine auquel ils n'ont pas l'habitude de prêter attention.

Ces lieux, quels lieux ?

Le projet a reçu le soutien de la ville (750 €), du rectorat et de la Région. L'expertise de Marie-Pierre Cariou, responsable du service du patrimoine - qui fournira les fiches documentaires des sites retenus - aidera les élèves à créer une nouvelle dynamique à ce circuit.

Qu'ont-ils pensé de l'idée de rédiger un texte à partir des noms de lieu ? « Ce n'est pas si facile. Je ne savais pas que le pont de Rohan s'appelait ainsi. Pour moi, c'était le pont habité », confie Nattan, qui a donc découvert le nom du vicomte bâtisseur de l'ouvrage.

Maurenn, elle, a découvert la maison de la Sirène, devant laquelle elle passe souvent. « Elle me laissait indifférente, admet l'adolescente. Quand on m'a parlé de cette maison, je pensais que c'était près de l'Elorn car sirène et Elorn, cela me semblait logique. » Pourtant, cette bâtisse est située rue du Chanoine-Kerbrat. Et pour Loane, Les Capucins, « c'était un lieu de vie des Capucines », tout simplement.

L'histoire de tous ces lieux, ils l'ont découverte lors de promenades assurées par le poète Hervé Eléouet. Désormais, c'est à eux de la coucher sur le papier. Les textes seront « mis en voix », notent Pascale Quidu et Christian Lardato, deux des professeurs impliqués dans le projet.

Peur du regard des autres

Au côté de Martine Geffraut-Cadec, metteur en scène, les élèves ont lu leurs textes à haute voix, tout en étant enregistrés et filmés. « C'est plutôt bizarre, remarque Nattan. Certains ne sont pas à l'aise quand ils s'expriment à l'oral, sous le regard des autres. Quand on a appris que nos voix seraient enregistrées, ça nous a fait un peu peur. »

Une étape du projet que les enseignants n'avaient pas vraiment anticipée. Certains élèves se sont révélés très à l'aise, d'autres un peu moins. « La bienveillance est une denrée rare. Il faut que l'on réussisse à installer un climat de confiance lors de ce travail », analyse Pascale Quidu.

En fil rouge, pour la signalisation, les élèves de BTS ont créé la silhouette du pont de Rohan, que l'on retrouvera fixée aux plaques d'interprétation du circuit du patrimoine. Ces étudiants travaillent aussi sur l'imagerie en 2D de la perspective des bâtiments.

Pour bien communiquer, un dépliant tiré à 5 000 exemplaires sera disponible en ville.

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 15 Février 2017

Pendant le Printemps des poètes, toutes les séances d'Accompagnement personnalisé, en demi-classe, sont consacrées à l'atelier d'écriture poétique. Les textes doivent être terminés pour le 29 mars, date à laquelle chaque classe en choisira une douzaine pour le sentier...

Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture
Jeux d'écriture

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 3 Février 2017

Aujourd'hui, les élèves de Littérature et société ont rencontré Morgane Durrenbach, coordonnatrice d'antenne sur Radio U. Ils ont ainsi pu découvrir les secrets de fabrication d'une émission. Rendez-vous est pris pour le 11 mai : nous nous déplacerons à Brest pour enregistrer les chroniques que nous préparons depuis le mois de septembre.

Radio U au lycée de l'Elorn

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Février 2017

Entrée en matière : pour se familiariser avec le nom tiré au sort, on demande à chacun de réaliser un calligramme. Le mot est recopié autant de fois que nécessaire afin de former un dessin...

Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture

Suivent divers exercices qui permettent aux élèves de travailler sur les images que le mot génère, sur le vocabulaire, les sensations... A la fin de la séance, chacun a de quoi composer le premier jet d'un texte qui sera réécrit plusieurs fois avant d'être dit et enregistré...

Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture
Lancement de l'atelier d'écriture

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0

Publié le 28 Janvier 2017

Ouest France du 27/01/2017

Ouest France du 27/01/2017

A l'atelier de mise en voix de Martine Geffraut-Cadec, les élèves apprennent à dire et à entendre des textes avant de passer aux enregistrements des textes qui pourront être écoutés grâce aux QR Code. | Ouest-France.

A l'atelier de mise en voix de Martine Geffraut-Cadec, les élèves apprennent à dire et à entendre des textes avant de passer aux enregistrements des textes qui pourront être écoutés grâce aux QR Code. | Ouest-France.

Un beau projet est en cours au lycée de l'Élorn. Dès l'été, des codes à flasher, ajoutés aux plaques d'interprétation du circuit du patrimoine, permettront de voir des vidéos.

 

Comment est né le projet des QR Code ?

À l'origine : deux constats. Un poète est plus souvent mort que vivant et l'expression orale n'est pas suffisamment développée à l'école, faute de temps. « Il s'agit d'amener les élèves à découvrir une littérature plus contemporaine par le biais de lectures et de rencontres, de les faire écrire et dire des textes, en s'appuyant sur des moyens numériques », note Christian Lardato, professeur de lettres.

 

Comment se monte un sentier poétique numérique ?

Dans le cadre du Printemps des poètes, « les élèves sont invités à une rêverie littéraire. On les sensibilise à la puissance évocatoire des noms de lieux par des lectures, des séances d'écoute et de diction ». Des ateliers d'écriture, élaborés comme un jeu sur la sonorité des mots, ont été ensuite mis en place. « Puis, les textes ont été enrichis grâce aux fiches documentaires fournies par le service du patrimoine historique. »

 

Quels sont les lieux choisis ?

Les dix lieux ont tous un intérêt historique : le couvent des Ursulines (lycée actuel), les Capucins, l'église Saint-Houardon, le Réveil Matin, la maison de la Sirène, le pont de Rohan, l'auberge des Treize Lunes, l'ossuaire Saint-Cadou, la maison du Petit Bonhomme et l'Élorn.

 

À ce jour, l'activité d'écriture a-t-elle abouti ?

Afin d'apprendre à voir et à nommer avec le regard d'un poète, Hervé Elèouet, écrivain de Plourin-lès Morlaix, a encadré plusieurs balades poétiques. « Cette confrontation aux difficultés de la création littéraire les sort des commentaires de textes ; là, ils sont rédacteurs. Les élèves timides se dépassent à l'oral, d'autres, en difficulté, se prennent au jeu d'une activité qui déborde le cadre strictement scolaire. » À l'occasion de la mise en voix par Martine Geffraut-Cadec, metteur en scène, « on travaille sur l'estime de soi. Très investis, les élèves sont donc pleinement acteurs dans une démarche qui a du sens puisqu'on tend vers un but ».

 

Comment repérer les QR Code ?

Les QR Code seront intégrés sur les supports réalisés par les BTS bois. « Dans ces vidéos : des images des lieux, d'archives, des tableaux et des dessins d'élèves réalisés en atelier d'arts plastiques. » Un livret sera édité pour que les gens fassent le circuit et flashent avec leur smartphone ou tablettes aux bons endroits.

 

Un projet soutenu par les autorités ?

Le projet a été sélectionné par le rectorat, qui soutient « notre candidature à la Journée nationale de l'innovation pédagogique, le 29 mars, à Paris » dans deux catégories : les partenariats pour renforcer la réussite des élèves et l'innovation dans l'action artistique et culturelle. Et puis la Région et d'autres encore sont financeurs. Ce soir, une subvention municipale de 750 € devrait être votée.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lettres

Publié dans #Printemps des poètes 2017 en 2de

Repost0