Articles avec #: printemps des poetes en 1ere 2017 tag

Publié le 6 Mai 2017

"Est déjà là, le spécialiste, du sens. Quel est, le maux du mois, le mot du moi, l'émoi du mot. Dessine-moi, un : je de société. Évite aux tranches de noircir, et vite : durcissement & brunissement."

Est déjà là, le narrateur, du sens. Quel est le mas Dumas, le mât du moi, l'émoi du mois. Écris-moi un : comte. Évite aux cristaux de monter, et vite : vieillissement & emprisonnement.

Alexandre, 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Alexandre, 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 6 Mai 2017

"Rangement dérangé"

C'est un rangement puisque tout les poèmes du recueil ont un sens. Il y a aussi une sorte de structure, mais moins flagrante. Toutefois, les mots utilisés sont un peu mis en désordre comme un rangement "bâclé". De plus comme les jeux de mots sont particulièrement présents dans les poèmes, un jeu de mot dans le titre s'accorde avec cette façon d'écrire.

Alexandre, 1S2

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 6 Mai 2017

"Chiffon fond fond. Solution pour pulvérisation naze. Hâle bronzé, avec crème anti-U-V. Voie/x cut, années gagnées. Lait hydra... Temps qui coule. Lait corporel, contre le laid corporel."

Ce poème présente plusieurs jeux de mots. Le premier "Chiffon fond fond" installe la scène : un nettoyage inefficace. Cela est validé par la seconde phrase "Solution pour, pulvérisation naze." Ensuite, on s'aperçoit qu'il s'agit de la peau : "Hâle bronzé" et "crème anti-U-V." De plus "Voie/x cut" a deux sens. La voie et la voix sont coupées, d'où le jeu de mot qui suit : " Lait hydra... Temps qui coule".

Dans ce poème le bronzage est désigné comme un défaut, on essaye tout pour avoir la peau blanche. Le dernier vers, tel une pointe résume : "Lait corporel contre le laid corporel"

Alexandre, 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Alexandre, 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 4 Mai 2017

Je propose « Poèmes ménagers déménagés ». Ce recueil n'a pas vraiment de sens ; on retrouve seulement la thématique du ménage tout du long. Les poèmes s’enchaînent sans continuité : le recueil semble sans ordre, mal rangé : comme s'il avait été "déménagé".

Enéour - 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Enéour- 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 4 Mai 2017

J'aime ce recueil, car il est étonnant. Dans certains poèmes, c'est aux lecteurs de trouver et d'imaginer le sens. Celui-ci peut être différent selon les personnes. Ce recueil est aussi drôle avec ses jeux de mots surprenants comme par exemple « Lait corporel, contre le laid corporel.», « Chiffon fond fond » (référence à une célèbre comptine). Ce recueil possède un sens différent lors d'une écoute ou d'une lecture avec les jeux de mots de l'auteur. Par exemple : on lit « Nouveau génie. Sang bouillir », mais on entend et imagine « Nouveau génie sans bouillir », référence au slogan connu de la marque de lessive « Génie ». Ou encore, on lit « notre pin quotidien » mais on entend et imagine « notre pain quotidien » qui évoque la prière « Notre Père ». Ce recueil a donc des sens différents selon qu'on le lise ou qu'on écoute une lecture.

Enéour - 1S2

 

Voir les commentaires

Rédigé par Enéour - 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 4 Mai 2017

Poésie sans sens, vers aux cents sens. Censément sensationnel. Poèmes ménagers sans ménagement. Recueil à découvrir puis à redécouvrir, à lire puis à relire.

Enéour - 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Enéour - 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 3 Mai 2017

      « Un journal, des journals. Un chacal, des chacaux ». Le rituel matinal, au bord du chenal. Avale les céréales d'une façon théâtrale. Rrrroo, le ventre câle…. Blurp….la bassine. Pas mal la carte vitale mais meilleures les plantes médicinales.

Théliau, 1ère S2

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 3 Mai 2017

Les poèmes de Nicolas Tardy traitent en majorité de la société de consommation sous un air innocent comme si un robot parlait de façon neutre. Le poème qui commence par « Bac Terrien...» parle du nettoyage ménager (d'où le nom du recueil) en utilisant un vocabulaire lié au nettoyage.

Ewen 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Ewen 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 3 Mai 2017

Ce dessin a été utilisé pour l'affiche d’un salon sur les arts ménagers en 1961. Elle représente une femme dont le corps est figuré par une machine à laver, avec un bras « mécanique », tenant un balai.

J’ai choisi ce dessin car il représente les arts ménagers de manière colorée et humoristique, à la manière des poèmes de Tardy.

 

Iwen 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Iwen 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0

Publié le 3 Mai 2017

 Savon-nous nettoyer ? Oui. Parfaitement ? Pas encore. Prenons les Seaux-pas-l’un. Hypochlorite dans l’eau pure-i-fiente & acide chlorhydrique dans le second seau d'eau claire. Passer l'un et repasser l'autre après. Patience. Attendre, un peu, beaucoup. L'attente importante, laisser le temps à la Mort d'achever son œuvre sur les amibes latentes. 

Arthur 1S2

Voir les commentaires

Rédigé par Arthur 1S2

Publié dans #: Printemps des poètes en 1ère 2017

Repost 0