Imitation

Publié le 23 Mars 2016

elle, la mer

elle, juchée sur un mat, qui di ≈ au grès des ≈ et même sous l’eau étouffée par les ≈ de sables, la solitude l’oppresse puis se brise à l’arrivée d’une ≈ de poissons, rouges bariolés, aux nageoires vertes d’autres aux dents acérées et peut être même aux palmes écartées sans plume ni peau ni pieds ici ni main par là, d’autres gros, jaunes, vitaminés ou plats qui font des ≈ elle les regarde et les regarde encore et finalement se roule dans les ≈ 

 

Amélie 1èreS2

Rédigé par Amélie 1èreS2

Publié dans #Printemps des poètes 2016 en 1ère

Repost 0
Commenter cet article